Raynald's blog

COP26 und Luxembourg

COP26 (Oktober 31 – November 12, 2021)

Was ist, wenn der Klimawandel bereits den Punkt erreicht hat, an dem es kein Zurück mehr gibt? Ein Kipppunkt, der zum unausweichlichen Systemkollaps führt, oder, mit anderen Worten, der unaufhaltsame Ökozid? Da wir uns nicht mehr auf das Klima verlassen können, das wir ziemlich stark geschädigt haben, und auch nicht auf den Boden, den wir so missbraucht haben, dass er verarmt und chemisch verseucht ist, dass er nicht mehr genutzt werden kann, was bleibt dann noch für die Landwirtschaft und die daraus resultierende Wirtschaft zu hoffen? Denn was können wir ohne gesunde Ernten in die Verkaufsregale stellen? Aber das sind die vorhersehbaren Folgen der jetzt stattfindenden Veränderung, die wir mit all unserem Geld nicht vermeiden können…[1]

Am 9. August 2021 veröffentlichte der Zwischenstaatliche Ausschuss für Klimaänderungen (IPCC) seine bisher schärfste Warnung. [2]. Er warnt vor großen und unvermeidlichen Klima- und Umweltveränderungen. Darüber hinaus werden im November dieses Jahres in Glasgow unter der Schirmherrschaft der Vereinten Nationen im Rahmen der COP26 wichtige Verhandlungen stattfinden, bei denen alle Fragen (sozialer, wirtschaftlicher, wissenschaftlicher und anderer Art) erörtert werden, die mit dem Klimaproblem fast aller Staaten zusammenhängen. Es wird erwartet, dass jedes der 195 teilnehmenden Länder seine konkreten Pläne und tatsächlichen Verpflichtungen zur drastischen Reduzierung seiner Treibhausgasemissionen vorstellt. Da der IPCC jedoch bereits deutlich davor warnt, dass eine Begrenzung der Erwärmung auf etwa 1,5°C oder sogar 2°C unerreichbar ist, wenn wir keine drastischen Anstrengungen unternehmen, könnte man sich fragen, ob die COP26 überhaupt sinnvoll ist. Die patentierte Apathie der politischen "Mächtigen", ihre lauwarme Unterstützung (wenn nicht sogar eine kaum verhüllte Feindseligkeit) für Bürgerinitiativen, die in die richtige Richtung gehen, und der Spielraum, der dem Druck der Lobbys (nicht nur der Industrie) eingeräumt wird, machen diese "COP"-Veranstaltungen bestenfalls zu Maskeraden und schlimmstenfalls zu einer schönen Schweinerei auf Kosten der Welt.

Weiterlesen 。。。

COP26 et le Luxembourg

COP26 (Octobre 31 – Novembre 12, 2021)

Et si le changement climatique rencontrait déjà son point de non-retour ? Un basculement menant à l’inéluctable faillite systémique ou, autrement dit, l’inexorable planéticide environnemental ? Ne pouvant plus nous fier au climat que nous avons passablement détraqué, ni aux terres dont nous avons abusées à l’extrême, au point de les voir si appauvries et chimiquement polluées qu’elles en sont inexploitables, que reste-il à espérer pour l’agriculture et l’économie qui en découle ? car sans culture saine, que mettre à l’étalage des magasins ? des productions agro-alimentaires industrielles gavées d’OGM et de pétrochimie ? en voilà un joli futur qui se dessine dans nos assiettes et celles des générations à venir ! Ce sont pourtant là des conséquences prévisibles du basculement qui s’opère maintenant, des conséquences que tout notre argent ne nous permettra pas d’éviter…[1]

Le 9 août 2021, le Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat (GIEC) a publié son avertissement le plus sévère [2]. Il annonce des changements climatiques et environnementaux majeurs et inévitables. Par ailleurs, en novembre prochain à Glasgow, d'importantes négociations se tiendront sous l’égide des Nations Unies, dans le cadre de la COP26, pour discuter de toutes les matières (sociales, économiques, scientifiques et autres) liées au casse-tête climatique de presque tous les États. Chacune des 195 nations participantes doit y présenter ses plans concrets et de vrais engagements pour réduire fortement ses émissions de gaz à effet de serre. Toutefois, alors que le GIEC nous prévient d’ores et déjà clairement que la limitation du réchauffement aux alentours de 1,5°C, ou même à 2°C, sera hors de portée à moins d’efforts drastiques, on peut s’interroger sur l’utilité de l’exercice COP26, L’apathie patentée du « pouvoir » politique, son soutien mitigé (quand ce n’est pas un antagonisme à peine voilé) envers les initiatives citoyennes allant dans le bon sens et la place laissée aux pressions exercées par les lobbies (pas uniquement industriels) font de ces événements « COP » au mieux des mascarades et au pire de beaux gâchis sur le dos du monde.

Lire la suite 。。。

Des nouvelles de Ogura Noboru Hanshi (小倉昇範士) - Maître de iaïdo 8ème dan

(Traduit de l'article de Sachié intitulé "News about Ogura Noboru Hanshi (小倉昇範士)")

On m'a demandé de contacter Ogura sensei il y a environ deux semaines. Je lui ai téléphoné immédiatement et nous avons discuté pendant 18 minutes. Comme d'habitude, j'ai adoré parler et rire avec lui.

Pour faire court, Ogura sensei va super bien!

Il pense souvent à ses ardents disciples en Europe. Toutefois, il ne peut voyager à l'étranger pour le moment car sa maman âgée de 97 ans a quelques ennuis de santé et réclame une attention constante.

Ogura sensei enseigne partout au Japon et doit souvent se déplacer jusqu'à trois jours maximum, auquel cas ses soeurs prennent soin de leur mère. Il promet du fond du coeur qu'il reviendra enseigner le iaïdo en Europe dès que sa maman ira mieux.

Il vous demande de continuer à vous entraîner vaillamment pour parfaire votre technique! Courage! Keiko gambatte kudasai!

Pour information, voici son agenda d’entraînements pour 2013:

... en savoir plus ...

Herman ou comment préparer un gâteau de l'amitié en dix jours

Et si on parlait de Herman? vous savez, le gâteau de l'amitié... nous, c'est notre copine Céline qui nous l'a fait découvrir à Sachié et moi. Sachié, elle est persuadée que si un gâteau comme Herman peut nécessiter dix jours afin d'être nourri, élevé et dorloté, alors il mérite d'être versé au patrimoine intangible de l'Humanité... c'est vrai que l'UNESCO l'a déjà fait pour d'autres spécialités culinaires!

Ici, on parle d'un produit originaire d'Alsace (France), semble-t-il. On l'appelle le gâteau de l'amitié, non pas parce qu'il a décidé de se taper l'incruste pendant 10 jours dans votre cuisine - que même votre meilleur(e) ami(e) n'oserait pas faire cela!... non, c'est le gâteau de l'amitié car on le chouchoute, on le fait grossir et puis on le partage avec ses potes (qui du coup, vont se retrouver embarqués à leur tour pendant dix jours dans la même aventure!) Bon, vous l'avez compris: Herman c'est spécial. Recommandation: une clé du succès pour réussir son Herman, c'est de le laisser respirer... il ne faut pas l'enfermer dans un bocal hermétiquement clos. Et puis, ne le mettez pas au frigo non plus, il ne s'y plaît pas... j'ai essayé... il arrête de grossir et ce n'est pas le but.

Mesdames et Messieurs, voici l'histoire d'Herman (comme présentée par ma copine Céline)

Les conseils du 8ème dan Ogura Noboru sur le Iaido: de la maîtrise technique au développement spirituel

Ogura sensei

Gesi est un de mes amis belges. Il a 71 ans et a survécu au cancer. Il possède deux ceintures noires en Judo et en Iaido où il est 5ème dan.

Le professur de Gesi est Ogura Noboru Sensei: 8ème dan en Iaido, 7ème dan en Kendo Kyoshi, et consultant pour la All Japan Kendo Federation. Bien que Gesi soit un grand fan de la culture japonaise, sa maîtrise de la langue japonaise est relativement limitée, et donc, dès qu'il écrit un poème ou une lettre pour son Sensei, il me demande de la traduire. C'est ainsi qu'il m'a été donné de connaître Ogura Sensei depuis plus de 7 ans, via correspondance.

Cette année, j'ai eu la chance de rencontrer Ogura Sensei en personne pour la première fois. C'était à Versailles, près de Paris. Malgré ses achèvements remarquables, il est une personne humble, polie et enjouée. Energiquement, et pendant les trois jours consécutifs de la rencontre de Versailles, il a enseigné donnant des explications détaillées et faisant de temps à autres des commentaires humoristiques, mais jamais blessants.

Il est, sans l'ombre d'un doute, un grand pratiquant de Iaido et un excellent professeur, mais en parlant avec lui, j'ai également pu me rendre compte qu'il un philosophe sage et averti. Ce qu'il m'a dit était à la fois si simple et profond, et pourtant (et regrettablement), il n'est pas simple de le traduire. Durant les conversations avec lui, je me suis souvent sentie "mottainai" c'est-à-dire un peu coupable de garder pour moi tout ce que j'entendais, aussi je me suis dit que je ferais mieux de traduire et de partager ces enseignements avec d'autres.

Pour Ogura Sensei, celles et ceux qui quittent le Iaido à la suite d'un échec lors d'un examen de passage de grade poursuivent peut-être un mauvais objectif. Bien sûr, il est crucial pour les disciples de travailler dur, en essayant de gagner la maîtrise des mouvements physiques et de passer les grades, mais le Iaido est bien plus qu'une suite de compétences techniques, me fait-il remarquer. Dit simplement, la valeur essentielle et fondamentale du Iaido est avant tout dans le développement personnel afin de devenir un être meilleur, ce qui implique un engagement au quotidien, de l'ardeur et de la persévérance. L'essence du Iaido, c'est-à-dire l'esprit du mononofu (qui signifie "tout ce qui a un rapport avec être un samurai”), c'est d'acquérir un esprit harmonieux et d'apprendre le respect et la considération envers les autres.

Life, nature and poetry

Gési Homme des Bois

In our societies, oppositeness clothes itself in many various ways! Opinions and messages often come through the TV, the Internet, and the newspapers, but they are also - too often - expressed not in ink or words but with violence and blood: bombs, hostages, and so on.

I prefer poetry, music and pictorial art at large... even graffiti hastily dropped on a wall in the suburb or in the subway invite me to think or to dream.

However, the tags are not what I'd like to share with you, but rather the work expressions of a friend of mine; he is a painter and poète and today celebrates his 70 year-old birthday - GéSi d'Ardenne.

What I like in this drawing?  Well, the text shows the reaction of an old man who feels left out of our society, but much in harmony with the Forest. This society comes and impose itself through "a materialist" (man) who we could imagine shows all the "necessary" features of such a human condition - the car, the suit, mobile GSM and/or PDA and/or laptop - normal "drugs" prescribed by stunning (and excessively well-prepared) marketing campaigns.

It does not seem that this old man is afraid of time... he lives at his own pace as he feels... and just like the Forest - his good friend, he says - we could even imagine that he is made of wood - from the tenderest to the strongest essence (like the old oaks we have in our forests of Ardennes)!

Another piece of his work: "un Château qui réfléchit" (French expression "qui réfléchit" means both "mirroring" and "thinking")

Feel free to click the pictures to see a larger version).

Bon amusement!

Vie, nature et poésie

Gési Homme des Bois

Les antagonismes de notre société peuvent s'exprimer de bien des façons! certains veulent faire passer un "message", ou faire valoir une opinion à force de bombes, de prises d'otages, etc

Moi, je préfère la poésie, la musique et l'art graphique au sens large... même un graffiti laissé à la va-vite sur un mur de banlieue ou dans un couloir de métro peut m'interpeller et m'inviter à réfléchir.

Néanmoins, ce ne sont pas des tags que je veux partager avec vous par ce billet mais plutôt le travail d'un ami peintre et poète qui fête aujourd'hui ses 70 ans - GéSi d'Ardenne.

J'aime dans le texte ci-contre, la réaction du vieil homme qui se sent plus "adopté par" / "adapté à" la Forêt qu'à la société qui vient s'imposer à lui au travers d'un homme dit "matérialiste", que l'on peut imaginer avec les accessoires "indispensables" de notre société - voiture, costume, GSM et/ou PDA et/ou laptop - qui sont très souvent comme autant de "drogues" imposées à nous par des campagnes de marketing assommantes mais très savamment orchestrées..

Ce vieil homme ne semble pas avoir peur du temps... il vit au rythme de ce qu'il sent et ressent... et comme la Forêt - sa bonne amie - on peut l'imaginer fait de bois - du plus tendre au plus coriace!

Un autre de ses travaux: "un Château qui réfléchit"

N'hésitez pas à cliquer sur les images pour les voir en taille plus grande).

Enjoy!

Social-issues.org: public participation and scientific collaboration

Social-issues.org: public participation and scientific collaboration This presentation, "Social-issues.org: public participation and scientific collaboration", was presented by Raynald Jadoul of Public Research Centre Henri Tudor to the session entitled 'RC23 - Sociology of Science and Technology", held at the occasion of the First ISA (International Sociological Association) Forum of Sociology themed on "Sociological Research and Public Debate", at Barcelona, Sain, on 5-8 September 2008.

The content of this mini-book focuses essentially on the methodology aspects developed inside the social-issues.org eLaboratories; without providing too many technical details, the presentation gives a good overview of the models and tools involved in all the steps required to manage a real survey - from the modeling of the studied domain to the collecting of the interviews' results.

This mini-book is available in the "Books" section: click here to read this book.

Syndicate content