Reply to comment

Comment tenir bon durant le confinement ? Notre cas luxembourgeois (3)

Hyowon Chi - musicien professionnel vient jouer sur son balcon

6) Concerts aux balcons

Un jour mon compagnon m’a dit : « Peux-tu entendre de la musique ? Une flûte ». Je n’entendais rien. Mais il a insisté. Alors, je l’ai entendue faiblement et j’ai donc ouvert une fenêtre. Nous avons alors vu quelqu’un jouer de la flûte traversière sur le balcon d’un immeuble tout proche. C'était un voisin qui rétrospectivement s’est avéré être coréen. Par la suite, nous avons constaté que ce petit intermède musical arrivait tous les midis comme une pause dans notre longue journée de confinés en l’égayant d’un moment de réconfort et d’oubli du virus. « Notre » musicien se nomme Hyowon Chi et il est flûtiste professionnel.

Selon Hyowon, au début de l’initiative, il était prévu de jouer en duo avec son amie Hélène (flûtiste à l'OPL) qui habite un autre immeuble juste à côté du nôtre. Tous les jours, de leur balcon respectif, ils auraient joué ensemble mais il s’est avéré impossible d'être synchronisés à cause de la distance. Nous aurions bien eu besoin d’un « petit » Seiji Ozawa dans notre voisinage. Alors, ils ont décidé de jouer tous les jours à midi à tour de rôle. C'est ainsi que leurs concerts de balcon ont commencé depuis le 19 mars quand il faisait encore assez froid.

Le 12 avril, Hyowon nous a joué le célèbre titre « Chariot » (“I will follow him” dont la musique a été écrite/arrangée par Franck Pourcel, Paul Mauriat et Arthur Altman). Le jour suivant, Hélène nous interprétait “Amazing Grace” (AG). Écouter “Amazing Grace” le lundi de Pâques m'a presque fait pleurer. Après ces mini-concerts, nous allons parfois consulter YouTube pour trouver différentes interprétations du morceau qui vient de nous être offert. Après « Chariot », nous avons écouté Petula Clark chanter ce titre en différentes langues et après AG, nous avons regardé des vidéos de Sumi Jo pour conclure sur son émouvante prestation du « Ave Maria » à Paris.

Les détails de ces mini-concerts étaient les suivants :

  • 14 avril – Memory, Cats (musical) par Hyowon
  • 15 avril – La Gigue, Suite pour violoncelle no 4, Jean-Sébastien Bach par Hélène
  • 16 avril – Serenade, Franz Schubert par Hyowon
  • 17 avril – L’Élégie des Études de Salon, Johannès Donjon par Hélène
  • 18 avril – Comme D'Habitude – My Way, Jacques Revaux par Hyowon
  • 19 avril – Ave Maria, Franz Schubert par Hélène
  • 20 avril – Moon River, Henry Mancini par Hyowon
  • 21 avril – Danse des Esprits Bienheureux, extrait de l'opéra « Orfeo ed Euridice », C.W. Gluck par Hélène
  • 22 avril – All I ask of you, extrait de l'opéra "Phantom of the opera" d'Andrew Lloyd Webber par Hyowon
  • 23 avril – Think of me, extrait de l'opéra "Phantom of the opera" d'Andrew Lloyd Webber par Hélène
  • 24 avril – O lieb, so lang du lieben kannst, Liebesträum no.3 (S.298), Franz Listz par Hyowon
  • 25 avril – Nocturne Op.9 no.2, Frédéric Chopin par Hélène
  • 26 avril – Brindisi, extrait de l'opéra « La Traviata », Giuseppe Verdi par Hyowon

Les spectateurs, à leurs fenêtres, sur leurs balcons, ou même dans la rue comme cette personne âgée qui reste là debout avec son chien au pied de l’immeuble pour ne pas manquer une miettes du spectacle ou cette famille assise sur le muret de la plaine de jeu actuellement fermée, tous ils viennent applaudir invariablement à la fin de chaque prestation. Et l’audience grandit. Ce concert quotidien nous donne un sentiment de partage, de communion, de stabilité et de confiance pour tenir ensemble en cette période d'incertitude et d'instabilité. Même la voiture de police qui patrouille dans notre coin (pas toujours calme) ralentit, vitres baissées, laissant probablement quelques notes de musique arriver jusqu’aux oreilles de ses occupants.

Nos journées commencent avec les nouvelles quotidiennes de la pandémie terrifiante qui frappe le monde entier ces jours-ci. Heureusement, ces journées sont aussi ponctuées par ces courts moments de musique réconfortante que nous offrent ces maestros.

Merci infiniment à Hélène et Hyowon ! J'espère que nous pourrons organiser une fête des voisins quand le danger se sera éloigné !

(Incidemment, ces concerts m’ont rappelé le dernier appartement que j’ai occupé à Chicago. Chaque matin, j'entendais par la canalisation de la salle de bain une chanteuse d'opéra qui pratiquait. Les concerts gratuits étaient accessibles au grand public. Nous pouvions aussi très souvent assister aux représentations du Philharmonique de Chicago et, chaque été, au festival Ravinia pour des prix très démocratiques ; les amateurs de ces évènements très appréciés étaient nombreux, de sorte que la grande musique était réellement perçue comme un bien public. C’est certainement une des choses qui me manquent le plus en Europe, même si le Luxembourg fait des efforts qui vont dans le bon sens.)


Note (4 mai 2020)

Aujourd'hui, c'était notre premier midi sans concert au balcon. Nos sentiments sont confus et paradoxaux, entre le regret de ne plus entendre le petit concert de mi-journée et l'envie de croire à la promesse d'un déconfinement sans douleur qui devrait commencer ce jour... pourtant le confinement frustrant que nous avons vécu a apporté les joies de 46 concerts et la musique de nos voisins virtuoses qui nous est devenue si précieuse. Les concerts se sont interrompus le premier week-end de mai, avec un Time to Say Goodbye le samedi et deux pièces de musique dimanche, dont le Auld Lang Syne en fin de concert. Leurs performances nous ont encore une fois démontré une force d'une magitrale beauté musicale.

Reply

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

More information about formatting options

CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.